À propos

Quaketek rend les technologies sismiques plus accessibles à tous. Fondé par Joaquim Frazao avec son expertise en fabrication et les amortisseurs a friction, Quaketek a été créé pour améliorer la qualité des technologies de protection contre les tremblements de terre, tout en réduisant leurs coûts.

Trop souvent, les ingénieurs utilisent des méthodes de force brute traditionnelles en grande partie à cause du coût exorbitant des technologies sismiques en raison d’un manque de concurrence responsable. Ces méthodes traditionnelles sont trop courantes non pas parce qu’elles sont la meilleure solution, mais parce qu’elles étaient les plus économiques. Les murs de cisaillement et les cadres à contreventement concentrique traditionels sont la norme dans l’industrie aujourd’hui, ceci est inquiétant. Alors que les méthodes de conception sont souvent correctes, l’exécution varie considérablement d’une entreprise à l’autre et le manque de surveillance et d’essais s’est avéré dangereux dans de nombreux tremblements de terre à travers le monde.

Les technologies parasismique, fiables, testées et abordables offrent au monde un meilleur moyen de protéger les bâtiments contre les tremblements de terre. Et alors c’est la mission de Quaketek, répandre ces technologies autour du monde

 

Usine

Situé à Montréal, au Canada, notre usine est dédié et conçu pour la fabrication d’amortisseurs à friction. Notre site de production utilise des équipements de pointe et automatisés pour une précision incomparable, une meilleure qualité et un coût réduit. L’usine comprend également une zone de test dédiée et climatisée où chacun de nos amortisseurs est calibré, testé et sérialisé individuellement.

Quaketek est intégré verticalement et les amortisseurs sont conçus, fabriqués, assemblés et testés à notre usine de Montréal. Cela procure plusieurs avantages directs:

  • Permet aux ingénieurs d’adapter le produit aux besoins techniques d’un projet sans compromettre la fabricabilité et la planification de la production.
  • Notre fabrication est concentré sur la construction d’amortisseurs et tous les équipements ont été sélectionnés et personnalisés à cette fin. Ceci rend l’installation très efficace et maintient les coûts bas et la qualité élevée.
  • Construire tout « a l’interne » a considérablement amélioré les délais. Être en contrôle du calendrier de production permet des délais d’exécution rapides ou juste à temps selon les besoins du client.
  • Notre banc d’essai à la fine pointe de la technologie a été conçu sur mesure pour être optimisé pour la production. Cela nous permet de tester chaque amortisseur à pleine course et charge sans augmenter le coût du produit toute en dépassant les exigences d’essais de nombreux codes du bâtiment internationaux.

Contexte et historique

L’histoire de Quaketek remonte à 1987, lorsque M.Frazao a développé la technologie des surface de friction qui limite les effets du fluage, de la corrosion et coller-glisser dans les amortisseurs à friction sismique. L’entreprise M. Frazao a cofondé, Mechtronix Systems inc. a depuis fabriqué des amortisseurs utilisés dans des centaines de bâtiments à travers le monde. Quaketek a continué dans la tradition des amortisseurs à friction de haute qualité en utilisant les mêmes méthodes et a encore amélioré la précision et la qualité en investissant dans notre usine de production dédié.

joaquim frazao quaketek concordia

Extrait d’une entrevue avec notre fondateur, Joaquim Frazao:

J’étudiais en génie mécanique et je travaillais sur ma maîtrise à l’Université Concordia à Montréal. C’est là que j’ai réalisé les nombreux défis interdisciplinaires auxquels étaient confrontés les ingénieurs à l’époque. J’ai rencontré un groupe d’étudiants de divers expertises d’ingénierie, et ensemble nous avons fondé Mechtronix Systems inc. Le but était de développer des solutions interdisciplinaires aux défis d’ingénierie, et d’abord d’où vient le nom Mechtronix (Mechanical et Electronics). C’est à ces débuts qu’une occasion intéressante se présentait, un professeur bien connu à l’Université Concordia avait un problème difficile. Il avait breveté un amortisseur de friction mais avait besoin d’experts en fabrication et en matériaux pour le fabriquer. Avec une première commande de 150 amortisseurs à friction dans le bâtiment de la Bibliothèque Concordia de Maisonneuve, je me suis vite mis au travail pour essayer de comprendre comment livrer cette première production et je me suis vite rendu compte qu’il y avait beaucoup de place pour améliorer!

L’idée originale (et le brevet originale) pour l’amortisseur de friction sismique était d’utiliser des plaquettes de frein ou des plaques de bronze pour générer du frottement. Cependant, le problème était que la charge de glissement changerait au fil du temps en raison du fluage dans l’interface de friction et la précharge dans les boulons. Étant impliqué dans l’aérospatiale et ayant étudié le génie mécanique, je connaissais un certain nombre de méthodes pour contrôler la friction dans les joints aérospatiaux et mécaniques. Avec beaucoup de curiosité et un besoin inné de «trouver un meilleur moyen», j’ai trouvé des méthodes et des procédés de fabrication qui donne aux joint a friction un glissement stable, un fluage minimal à long terme et aucune risque de corrosion galvanique. Ces innovations ont permis une amélioration importante des technologies d’amortisseurs à friction, un amortisseur capable de maintenir une charge de glissement stable tout au long de la vie d’un bâtiment. En utilisant ces nouvelles méthodes, Mechtronix a pu maintenir l’exclusivité dans la fabrication pour une marque réconnue et nous avons construit des milliers d’amortisseurs qui sont aujourd’hui utilisés dans les bâtiments a travers le monde.

Eh bien, Mechtronix était surtout concentré sur un autre défi interdisciplinaire, les simulateurs de vol. La société a très bien réussi à innover sur le marché de la simulation et a contribué à rendre l’entraînement au vol plus accessible, réduisant ainsi de plus de 50% le coût d’un simulateur de vol complet. Lorsque l’entreprise a été vendue et s’est concentrée uniquement sur l’aérospatiale, nous savions que la fabrication des amortisseurs devait continuer. Ainsi, en 2015, je me suis associé avec mes fils et j’ai fondé Quaketek avec un objectif simple: rendre la protection contre les tremblements de terre facile et accessible, à toute personne vivant dans une région sismique. L’idée de base, faire pour les technologies parasismiques ce que nous avons fait pour la sécurité aérienne.
Le concept était simple, établir une usine spécialement conçue pour fabriquer des amortisseurs à friction afin de réaliser des économies d’échelle, utiliser les mêmes méthodes et techniques de fabrication développées au cours des 30 dernières années, améliorer la qualité et la cohérence globale et innover encore plus! Ces économies d’échelle peuvent ensuite être utilisées pour réduire le prix actuel des freins sismique sur le marché, ce qui les rend compétitifs par rapport à la construction traditionnelle et aux technologies à usage unique telles que les BRB (diagonale ductile confinée ). Nous voulons innover davantage parce qu’il y a beaucoup d’autres industries où les technologies de friction peuvent aider à protéger les gens, et bien, parce que c’est notre philisophie d’innover sans cesse. …

Nous voyons deux principaux défis à la croissance de l’utilisation des amortisseurs à friction. Le premier défi étant l’éducation. Beaucoup de gens croient que les technologies de protection sismique sont coûteuses ou difficiles à utiliser, alors que pour certaines technologies, l’amortisseur de friction a tendance à être le contraire. Les technologies des amortisseurs à friction ne dépendent pas de la vitesse et des charges glissantes stables, ce qui les rend faciles à concevoir. Les codes du bâtiment fournissant maintenant des indications sur les facteurs de ductilité pour les amortisseurs à friction (par exemple, chapitre sur la dissipation au Chili NCh34-11 travail effectué par les professeurs Tirca et Tremblay pour le code canadien), nous pensons que davantage d’ingénieurs utiliseront ces directives pour intégrer les amortisseurs sismiques.
Le deuxième défi principal est économique. Les développeurs et les ingénieurs pensent parfois que l’intégration des amortisseurs augmentera le coût global de leur projet. En réalité, les amortisseurs à friction ont tendance à réduire les coûts structurels en réduisant la demande sur les principaux éléments structurels. Comme les amortisseurs dissipent l’énergie sismique, les colonnes, les poutres et les fondations ne doivent résister qu’à une force moindre. Les économies réalisées sur les éléments de structure sont généralement suffisantes pour payer les amortisseurs installés et plus.
Bien sûr, le défi sous-jacent reste de rester pertinent dans un monde technologique en croissance constante et nous continuons donc à écouter attentivement les besoins de nos clients et continuons à investir dans la R et D.